la pragmatique attitude illustrée

Helicobacter pylori – symptômes et éradication

La bactérie Hélicobacter pylori (Hp) est à l’origine de plusieurs pathologies de l’estomac.

  • helico – signifie hélicoïdale (sa forme en hélice)
  • bacter – vient de bactérie
  • pylori – se réfère au Pylore (région de l’estomac frontière du duodénum)

En 1982, les chercheurs australiens, JR Warren et BJ Marshall, isolent la bactérie. Cette découverte leur vaudra le prix Nobel de physiologie et de médecine en 2005.

H. pylori (Hp) reste la seule espèce de bactérie connue capable de coloniser l’estomac humain. Parfois elle peut aussi infecter le duodénum en cas de métaplasie (transformation d’une partie du tissu du duodénum en tissu gastrique). D’autres espèces de Helicobacter ont été identifiées avec d’autres mammifères et oiseaux.

L’infection peut être symptomatique ou asymptomatique (c’est-à-dire avec ou sans effets visibles). On estime d’ailleurs que 70 % des infections sont asymptomatiques !

Si elle n’est pas soignée, il semble qu’une infection par H. pylori persiste toute la vie de l’individu. Le système immunitaire humain ne serait donc pas capable d’éradiquer ce parasite. Il existe une alimentation dédiée et un traitement naturel du H. pylori.

Les mécanismes mis en place par Hp pour déjouer les défenses immunitaires:

H. pylori est capable de survivre dans l’acide gastrique car elle sécrète des enzymes qui neutralisent l’acide. Ce processus s’appelle l’hydrolyse d’urée. Grâce à sa forme hélicoïdale et à ses flagelles, la bactérie se glisse à travers les muqueuses de l’estomac et s’ancre aux cellules épithéliales (tissu en plusieurs couches) grâce à des adhésines (protéines fixatrices).

microscope, flagelle de H pyloriElle sécrète alors une enzyme appelée uréase (qui permet de tester sa présence) qui transforme l’urée de l’estomac en ammoniac et en dioxyde de carbone.

L’ammoniac va partiellement neutraliser l’acidité gastrique (qui sert entre autres à tuer les bactéries), cela crée un nuage neutralisant autour de H. pylori, la protégeant de l’acide dans l’estomac.

Cet ammoniac est toxique pour les cellules épithéliales, et va, avec d’autres produits sécrétés par H. pylori (protéases, catalases, phospholipases etc.) attaquer les cellules gastriques, enclenchant de ce fait le processus de formation d’ulcère.

Ce n’est pas Hp qui cause un ulcère, mais l’inflammation en réponse a son agression.

Complications liées à l’infection bactérienne par Hp

Helicobacter pylori peut être à l’origine de plusieurs maladies plus ou moins graves, suivant les individus:

  •   Ulcères gastriques
  •   Ulcères duodénaux
  •   Gastrites (inflammation de la paroi de l’estomac) chroniques au niveau de l’antre (bas de l’estomac)
  •   Gastrites chroniques au niveau du fundus (haut de l’estomac), aussi appelé pangastrite
  •   Mauvaise absorption de la vitamine B12
  •   Anémie par carence en fer
  •   Hypochlorhydrie (manque d’acide gastrique)
  •   Métaplasies intestinales (transformation des tissus) qui traduisent un stade pré-cancéreux
  •   Dyspepsie (malaise épigastrique) explorée par endoscopie
  •   Purpura thrombopénique (trouble de la coagulation)
  •   Elle joue un rôle important dans la genèse des cancers gastriques: adénocarcinomes et lymphomes, notamment le lymphome gastrique du MALT (mucosa associated lymphoid tissue)

Helicobacter pylori vue grossie microscope

Par contre la présence de Hp, serait protectrice contre le cancer de l’œsophage (?). Ce type de cancer est cependant beaucoup plus rare que celui de l’estomac.

Transmission de la bactérie H. pilory

Helicobacter pylori infecte plus de 50% de la population mondiale… Selon les pays, de 20 à 90 % des individus adultes sont infectés . De plus, pour un pays donné, la prévalence (rapport du nombre de cas d’une maladie à l’effectif d’une population) varie en fonction du statut socio-économique. Il s’agit donc d’une infection très courante. Heureusement, la plupart des personnes infectées ne développent jamais de symptôme de maladie.

Des chercheurs ont montré (M. Achtman & S. Suerbaum) que Helicobacter pylori était déjà présente dans l’estomac d’environ la moitié des Homo Sapiens il y a 58 000 ans en Afrique, avant les grandes migrations des êtres humains vers l’Asie et l’Europe.

Ces chercheurs ont observé que la diversité génétique de H. pylori diminue lorsque l’on s’éloigne de l’Afrique de l’est, en suivant les migrations humaines.

L’infection est plus fréquente dans les pays en voie de développement (80 à 90%) que dans les pays industrialisés (25 à 30%). La bactérie se transmettrait (?) directement d’homme à homme par voie orale. L’ infection est acquise durant la petite enfance le plus souvent par une transmission intra-familiale (mère/enfant, fratrie).

Si un individu n’est pas infecté avant l’âge de 10 ans, le risque qu’il le soit plus tard est très faible. A l’heure actuelle, on ne dispose pas d’argument convaincant permettant d’incriminer l’environnement comme source de contamination, cependant une absence de système sanitaire adéquat, d’eau potable sûre, de mesures d’hygiène de base ainsi qu’une alimentation médiocre et le surpeuplement jouent tous un rôle dans la prévalence mondiale de l’infection.

La transmission de Hp se fait principalement par la voie oro-orale ou féco-orale. Les chercheurs n’en sont pas certains, mais ils pensent qu’elle peut être transmise par le contact avec des sources alimentaires ou d’eau qui sont contaminées avec des excréments.

H. pylori a été trouvé dans la salive de quelques personnes infectées, il est possible que Hp puisse être acheminée de l’estomac à la bouche via le reflux gastro-esophagien, puis transmise par contact oral comme l’embrassement.

La diffusion par des endoscopes contaminés a été documenté, mais est très rare.

Quand effectuer un test Helicobacter pylori

En France, la recherche et l’éradication de H. pylori sont actuellement recommandées chez:

  • Les malades ayant un ulcère prouvé gastrique et duodénal. L’éradication de H. pylori favorise la cicatrisation et prévient la récidive des ulcères.
  • Les malades atteint par le lymphome gastrique du MALT (tumeur rare susceptible de régresser après traitement contre l’infection). L’éradication de H. pylori peut suffire à obtenir une rémission de la tumeur en cas de lésion localisée (stade I / classification de Ann Arbor)

Toutefois, les données épidémiologiques concernant le rôle de H. pylori dans le processus de carcinogenèse gastrique, posent le principe du diagnostic et du traitement, en vue d’éliminer l’infection chez les personnes présentant un risque élevé, ce sont:

  •  Les malades ayant subit une mucosectomie ou une gastrectomie partielle pour cancer
  •  Les parents du premier degré de malades ayant eu un cancer gastrique
  •  Les malades ayant des lésions prénéoplasiques (les lésions néoplasiques sont des marqueurs d’un possible développement cancéreux)
  •  H. pylori est un facteur de risque d’ulcère gastroduodénal sous traitement AINS.  Son éradication est recommandée avant un traitement prolongé par AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens)

Actuellement, l’éradication de H. pylori n’est pas considérée comme traitement du reflux gastro-oesophagien.

Le RGO n’est pas une indication de la recherche et du traitement de l’infection à Helicobacter pylori. Il existe même une relation inverse entre la présence de l’infection à Helicobacter pylori et le reflux gastro-oesophagien. Il en est de même pour l’endobrachyoesophage et le cancer du bas oesophage.

Cependant, l’éradication de l’infection H. pylori chez un malade ayant un reflux gastro-oesophagien n’augmente ni la symptomatologie ni les valeurs mesurées par pH-métrie et ne diminue pas la sensibilité au traitement par IPP.

En cas de mise à un traitement prolongé par IPP, l’éradication de l’infection à Hp diminue le risque d’atrophie gastrique. De ce fait, de nombreux auteurs préconisent l’éradication d’infection à Helicobacter pylori chez les patients ayant un reflux gastro-oesophagien traités par IPP sur une longue période (+ 6 mois).

Helicobacter pylori schéma macanisme ulcère estomac

Diagnostic et recherche de l’infection par Hp

Les tests diagnostiques sont soit directs, nécessitant des biopsies gastriques, soit indirects, ne nécessitant pas de biopsies gastriques. Il y a aussi distinction entre tests diagnostiques et tests de confirmation de l’éradication.

la recherche de l’infection à H. pylori doit être réalisée en dehors de toute prise récente d’antibiotique ou d’anti-sécrétoire du fait du risque de faux négatifs. Ces derniers doivent être arrêtés 14 jours avant la réalisation du test.

En pratique, suivant les patients, les méthodes sérologique, respiratoire et d’analyse de selles sont souvent utilisés avant des tests tissulaires qui nécessitent endoscopie et biopsie.

Test H. Pylori par analyse sanguine

Il est possible de détecter H. pylori avec un test sanguin (détection des anticorps spécifiques IgG). Le test sérologique est fiable pour détecter l’infection, mais il ne l’est plus pour la vérification, car les anticorps persistent plusieurs années après une éradication.

Elle est recommandée dans les situations où les autres tests peuvent être mis en défaut: ulcère hémorragique, atrophie glandulaire, lymphome du MALT, utilisation récente d’antibiotiques ou d’IPP.

Test H. Pylori respiratoire

Il  suffit d’ingérer une solution (ingestion d’urée marquée au carbone 13). Si le patient est infecté, l’ urée ingérée est métabolisée par H. pylori, produisant ainsi du CO2 marqué, qui est ensuite expulsé hors du corps via le sang et les poumons, et peut donc être détecté par l’analyse des gaz expirés. Présente l’avantage de rechercher la présence de la bactérie dans la totalité de l’estomac.

Les tests au carbone sont précis à 98%, ils peuvent être utilisés après le traitement pour confirmation de l’éradication. (sous réserve de sa réalisation au moins 4 semaines après l’arrêt des antibiotiques et au moins deux semaines après l’arrêt d’un traitement par IPP.)

Test H. Pylori par l’analyse des selles

Test utilisé pour détecter l’infection H. pylori dans la matière fécale d’un patient. Les études ont montré que ce test, appelé le HpSA , est précis. Un test positif consiste en ce que les antigènes sont trouvés dans la matière fécale. Les antigènes dans ce cas seraient des cellules de la bactérie H. pylori.

La recherche d’antigènes de H.pylori par anticorps monoclonaux identifie une infection active avec d’excellentes valeurs prédictives positives et négatives. Ce test est recommandé pour le diagnostic et le contrôle de l’éradication, si le test respiratoire n’est pas réalisable. La nécessité de recueillir et manipuler des selles puis de conserver le prélèvement au frais jusqu’à son analyse est un obstacle à la diffusion de cette méthode. En France, ce test n’est pas pris en charge par l’assurance maladie.

endoscopie schéma - gastroscopie

endoscopie gastrique – gastroscopie

Les méthodes invasives nécessitant une gastroscopie:

Les biopsies (prélèvements d’un échantillon de tissu) gastriques  sont l’outil principal du diagnostic de l’infection.

Elles sont effectuées par voie endoscopiques, cette méthode permet un examen histopatologique (diagnostic par l’étude microscopique).

La pratique des biopsies est  peu risquée. Les biopsies réalisées lors de la gastroscopie permettent aussi de constater d’éventuelles lésions atrophiques au niveau de l’antre et du fundus.

Test à l’uréase

L’objectif est de détecter la présence d’uréase qui marque la présence de la bactérie. Actuellement, le test à l’uréase ‘rapide’ sur les biopsies n’est plus pratiqué.

Sa positivité est suffisante pour initier un traitement d’éradication. Sa négativité n’exclut pas une infection. Ce test n’est pas recommandé pour le contrôle de l’éradication ni chez les patients traités par IPP ou antibiotiques.

La culture

Par mise en culture de tissus supposés contaminés par le micro-organisme. La culture constitue la méthode de référence pour identifier H. pylori. Cette méthode permet de déterminer la sensibilité de H. pylori à tous les antibiotiques.

Elle est recommandée chaque fois que possible et particulièrement après échec d’un traitement d’éradication, cependant elle nécessite un transport rapide des prélèvements dans un milieu spécifique ou une conservation à -80°C. Deux biopsies prisent l’une dans l’antre et l’autre dans le fundus sont nécessaires.

L’amplification génique (PCR)

Le test génique du H. pylori possède une excellente sensibilité et spécificité de diagnostic (par exemple HelicoDR®). Une résistance aux antibiotiques (clarithromycine et fluoroquinolone) peut être détectée. Cela permet un traitement individuel adapté au patient.

Éradication de Hélicobacter pylori

L’éradication réduit potentiellement le risque de cancer gastrique, mais le moment idéal est avant l’apparition des lésions précancéreuses (métaplasie, atrophie).

Les traitements évoluent rapidement.

Le traitement consiste en la prise de trois ou quatre médicaments différents en combinaison deux à quatre fois par jour et cela jusqu’à 14 jours. Une haute probabilité d’effets secondaires existe: tels malaise, nausées et diarrhées. Ce traitement nécessite un très grand engagement de la part du patient.

Avant que soit reconnu le rôle de cette bactérie, les ulcères stomacaux étaient habituellement soignés par des médicaments qui neutralisaient l’acidité stomacale, ou diminuaient sa production. Malgré le fait que cette technique donnait de bons résultats, les ulcères réapparaissaient très souvent.

Pour éliminer l’infection par H. pylori, une trithérapie de 7 jours associant un inhibiteur puissant de l’acidité gastrique (inhibiteur de pompe à protons ou IPP) et deux antibiotiques (parmi l’amoxicilline, la clarithromycine et le métronidazole) est nécessaire.

Dans ces conditions, la bactérie est éradiquée dans 70 % des cas. Les facteurs d’échec sont la résistance primaire à la clarithromycine retrouvée dans environ 20 % des cas, celle au métronidazole retrouvée dans 30 % des cas ou encore la mauvaise observance du traitement.

Après un traitement de deuxième ligne, adapté à la sensibilité des bactéries aux antibiotiques, 90 % des patients sont guéris de leur infection. Le traitement fait disparaître en quelques jours la bactérie et les signes de l’infection. L’inflammation persiste pendant 6 à 24 mois, puis la muqueuse redevient normale.
Il existe plusieurs combinaisons (par exemple):
• amoxicilline+ clarithromycine + IPP
• amoxicilline + métronidazole + IPP
• métronidazole + tétracycline + IPP
• metronidazole + clarithromycine + IP

Une résistance aux antibiotiques commence cependant à apparaître avec près de 20 % d’échecs d’éradication. Une autre piste consiste en un traitement séquentiel comportant deux cures successives de 5 jours avec plusieurs antibiotiques différents. Cette approche semble plus efficace mais plus complexe que le traitement standard.

Des équipes de l’Institut Pasteur sont spécialisées dans l’étude de la bactérie Helicobacter pylori et de son rôle dans le développement de pathologies gastriques. Il existe plusieurs recommandations internationales sur la prise en charge de l’helicobacter. Le plus récent consensus Européen au moment de la rédaction de cet article est: Management of H. pylori Infection – the Maastricht IV (novembre 2010)

Share Button

80 réponses à Helicobacter pylori – symptômes et éradication

  • Merci à l’auteur de cet article car il m’aidera à combattre le h-pylori qui me cause beaucoup d’ennui.

  • Grand merci. C’est très bien précisé.

    Je traite l’HP depuis plus de 8 ans. 3 prises en charge par medicament, mais après un teste respiratoire récent, le résultat est positif. Est-ce cela l’HP pourra réapparaître après son éradication ? Est-t-il aussi responsable du RGO ?

  • Grand merci a l`auteur de cet article, wow quelle précision!!!

  • JE SOUFRE EGALEMEN DE DIVERTICULE SIGMOIDE QUI MEUS FONT SOUFRIRE ENORMEMENT JUSQUA LENTRE AUX URGENCE ET JAI UNE CONSTIPATION CRONIQUE ES DU A LELICOBACTER MERCIE MARIE F

  • bonjour,
    merci pour toutes ces précisions,
    mais je voulais savoir si un traitement alternatif aurait des chances sérieuses d’éradiquer ce HP ?
    je fais des allergies (avérées) aux Penicilline, Macrolide, et cephalosporine ; du coup je redoute beaucoup la prise d’antibiotiques…
    mon homéopathe me conseil :
    huile essentiel de menthe poivrée, profloro complexe et cuprum metallicum 15 ch
    qu’en pensez vous ? merci de m’aider

  • 😐 bur jai un hp depuis 2007 sa part et sa revient je suis suivie et prend des médoc s mais sans plus avec des rgo des gaz et même le colon sen mêle pas facile de vivre comme sa comment s en débarrasser faut til faire plusieurs traitement pendant des années

  • Bonjour
    je suis traitée pour cette bactérie et les 1er médicaments prescrits avec énormément d’effet secondaire.

    J’en ai un autre qui me convient un peu mieux mais plus de goût des aliments,
    ma salive m’est insupportable une impression d’avoir les médicaments dans ma bouche une sensation
    comme si ma salive avait le le goût du métal enfin quelque chose de ressemblant.

    Hier soir nausée et tremblement surement par la fatigue de ce traitement !
    Je précise que j’ai la maladie coelliaque.

    Merci de votre avis rapide

  • bonjour ,

    je suis aussi coeliaque et jai suivi ce traitement avec tous ses effets , j’atends mnt de faire le test repsiratoire

  • pourriez vous me dire comment soigner ce microbes car je suis allergie au traitement , pour tueur ce microbes . je vous remercie de me repondre 🙁 🙁 :roll: :roll:

  • bonjour on vient de me diagnostiquer une gastrite chronique ainsi que la presence helicobacter pylori!!! tout ca en plus d’un probleme d’hepatomegalie steatosique dont aucun medecin ne trouve la cause!!!! est ce que le traitement est efficace contre cette bacterie

    • Moi aussi stéatose hépatique +helicobacter pylori . j ai bcp grossi car la nourriture calmait mes douleurs d estomac …votre foie gras a t il réduit avec l éradication de l infestation helicobacter pylori ?

  • Merci bcq j’ai lu avec un très grand intérêt vôtre article je suis soulagée

  • merci infiniment pour ces infos précises et bien organisés

  • Bonjour j ai eu le traitement 7 jours avec K pak qui comprends 4 pilules à prendre soir et matin pendant 7 jours.

    Depuis le traitement il s est écoulé environ 3 semaines….

    depuis ce temps j ai comme du mucus que je ressens dans l esophage qui est un peu gênant et qui amene dans ma bouche comme un gout pâteux…

    Et mon estomac je dirais est plus fragile qu avant surtout si je mange de la viande par exemple.

    Je n ai jamais eu mal à l estomac la sensation que j avais c était comme si j avais mangé des carottes crues non-mâché
    que j avais de la misère à digérer…

    Depuis les traitements pour la h pylori ces symptômes sont disparues sauf ce genre de mucus….

    Qu en pensez vous? Est ce toujours la présence de la bactérie ou est ce l estomac qui se rétabli?

    J avais cette gêne de mucus avant les traitements aussi…..

    ce qui m ammene à penser que la bactérie est pt toujours active?

    • Est ce que le h pylori peut amaigrir quelqu’un qui est infecté

      • Oui HP entraine l’amaigrissement suite à une mauvaise digestion donc une mauvaise assimilation des nutriments

      • Perdu 7 kg car nausée ,mucus dans la gorge,goût métallique dans la bouche. J’ai un traitement de 14 jours avec trois antibiotiques different mais les symptomes sont identiques et ma langue est blanche , c’est epuisant de supporter ce soucis de santé car ça traîne depuis des mois.test à realiser dans 2 mois .

    • Bonjour est ce que vous aviez des nausées matinales avant le traitement ?
      Si c le cas,les nausées sont elles toujours la?

  • Bonjour merci bcp pour l’article c’est très intéressant

  • bonjour , j’ai 64 ans et subis un traitement HP depuis plusieurs jours .
    Le problème est que je dois à présent me rendre trois fois aux selles alors qu’avant c’était une fois tous les matins après mon café .
    Est-ce normal ?
    merci de me renseigner

    • Bon courage .
      les antibiotiques ne sont pas réputés pour améliorer la flore intestinale
      et le metrodinazole crée inconfort et diarrhées
      Mais l helico Pylori doit être traité car la situation ne peut que s aggraver sans traitement….
      .Vous avez de la chance de savoir rapidement que vous avez HP .
      Pour moi des mois de douleurs ,ballonnements, diarrhées, prise de poids pour calmer les crampes
      et steatose hepatique …..avant d avoir le bon diagnostique

  • Bonjour mon mari a la h pilori et il a passe un examen a l urée pour l estomac et depuis il a de la difficulté a faire ces flatulences il dit que sa lui fais mal un peu avant la sorti mais ses selles sont très belle est ce que sa pourrais avoir rapport avec l examen merci

  • bonjour j ai été soignée pour l helicobater pylori
    il y a qq mois je n ai pas encore effectué de contrôle
    j ai encore parfois des douleurs d estomac et depuis
    « 3 semaines j ai une petite plaie sur la lèvre ( non douloureuse )
    ainsi qu une tache brune et aussi une gène a la gorge avec toux.

    parfois j ai l impression d avoir la bouche et langue qui chauffe
    et petite douleur a l oreille qui va et vient ! tout ceci peut il provenir de l helicobater ?

    ou il y a t il une autre raison ?
    MERCI je commence a m inquiéter

  • Bonjour, 😛
    Merci pour cet article assez intéressant 🙂
    J’entame seulement un traitement pour combattre cette saloperie de bactéries qui a été détectés par masse dans mon estomac suite à des nuits passées dans la cuvette des toilettes 😕 ce traitement se base sur le fameux Tryplera 140mg/125mg a raison de 3 gélules 4 fois par jour et 2 omeprazol 40 mg matin et soir. :mrgreen: pendant 10 jours non stop . Je suis motivé
    Seulement j’ai dur à avaler les gélules depuis mon enfance :roll:
    Croyez-vous que ouvrir ces gélules peuvent modifié le traitement ??!!! :roll:
    Merci d’avance pour votre réponse ? D’après l’assistant du médecin « Non »

    • Bonjour,
      J’ai actuellement cette bactérie,
      je prends le même traitement qui me donne la nausées+++
      ainsi qu’une perte d’appétit,
      est ce que vous aviez eu les mêmes symptômes ?combien de temps ont ils durée ?
      Est ce que le test a été négatif après ?

      • Désolé mais pour mon cas c toujours positif , les résultat sont tomber aujourd’hui , après 10 jours de traitement à avec 12 gélules d’antibiotiques +2 d’omeprazole donc 14 par jour la pylori bactair résiste toujours, je suis dégouté

    • FAIS GAFFE 0 TON ORTHOGRAPHE !

  • Bonjour a tous .. !
    Helicobacter pylori 300 ku/l ..
    Alors que le maximum est de 50 KU/L .
    Le medecin ne semble pas tellement inquiet ..!
    Et me propose de faire un traitement bientot ..!
    Pas du tout pressé ..Ou bien il est trop tard ! Que penser de tout cela !
    c4EST LE CHIFFRE 3OO qui m’inquiete …
    Elle me parle de traiter ma copine aussi mais sans se presser !
    Merci !

  • Moi aussi positif la bebette est
    La !
    Que faire? Est ce grave si j suis pas traiter ?
    Qui a eu des anglaises sans raison apparente je me demande si cette bactérie
    n’atteint pas le cerveau car a chaque fois q j fesais une crise angoise
    j’avais mal a l’estomac….
    merci de me répondre si vous avez eu aussi ça.

    • Je te rassure elle ne monte pas au cerveau c’est ton estomac qui est attaqué
      par cette bactérie qui doit être éradiqué de ton estomac
      mais parfois il faut plusieurs mois de prises d’antibiotiques bon courage

  • J’ai commencé ce traitement hier et j’ai de la fatigue et pas beaucoup de goût pour la nourriture, est que c’est normal , et le traitement est il efficaces?

    • Bonjour,j’ai commencé le traitement il y a 3 jours..J’ai tjs la couche pâteuse à la partie postérieure de la langue…est ce normal?

    • Avant de prendre le traitement je me suis conditionnée en pensées très positives ensuite avant la prise de comprimés je les mettaient sur ma poitrine pour que mon corps les reconnaissent comme bons pour moi. Cela m a beaucoup aidée.

  • Traitement fait il y a 2 ans en phytothérapie et changement de l’alimentation.
    En 4 mois de traitement intensif la bactérie avait disparu, le test du souffle le confirmait.
    J’étais venu chercher ici l’information pour voir si l’helicobacter visible dans la prise de sang
    signifiait qu’il était toujours présent dans l’organisme.

    Je constate que le test de souffle suffit à conclure de sa disparition mais que les anti corps
    sont là longtemps après.

    Le médecin veut que je fasse une antibiothérapie ce qui n’est pas nécessaire.

    • Bonjour Marie-Christine, j’ai appris que j’avais la bactérie HP. Je suis réticente aux antibios. J’ai essayé, avant, un traitement à base de gomme de mastic, d’orme rouge et de teinture d’usnée. J’attends de passer le « breath test » à l’urée. Il est clair que lorsque je suis anxieuse, j’ai encore de petites douleurs à l,estomac. Quel était ton traitement en phyto et ton régime alimentaire spécifique ?

    • Bonjour Marie-Christine,
      J’essaye des traitements naturels, HE, Ayurveda, jus de chou … pour me débarrasser de HP, pour le moment ce n’est pas très concluant … même si il y a une net amélioration.
      Quel était ton traitement en phyto et ton régime alimentaire spécifique ?

    • Bonjour Marie Christine,
      Je viens de lire votre message. J’ai un HP depuis plusieurs années, je suis allergique aux antibio proposés, (deux essais et à chaque fois traitement interrompu et plusieurs semaines hospitalisée) c’est pourquoi je recherche quelqu’un qui aurait réussit à se soigner sans antibio.
      Auriez vous la gentillesse de m’indiquer ce que vous avez suivi exactement comme traitement .
      Merci de votre réponse.
      Marie

  • Bonjour
    J’ai traîné pendant plus de 20 ans un hélicobacter qui a résisté la de multiples éradications sans succès.

    Je m’étais résignée à traîner ça jusqu’à la fin de mes jours.

    J’ai tout essayé, les produits naturels (ça coûte une blinde), l’homéopathie, tout ce qu’il était possible de faire.

    Puis un jour un médecin généraliste m’a proposé le pylera.

    J’y étais farouchement opposée.

    Mais j’ai fini par accepter de prendre le traitement.

    Ça a été dur, mais ça a marché !

    J’ai fait le test à l’urée qui s’est avéré négatif mais j’ai insisté pour une fibroscopie avec biopsie.

    Négatif également. Je n’y croyais plus mais j’en suis guérie.

    Mais je garde des séquelles des 20 ans « d’occupation » à savoir une gastrite.

    J’espère qu’avec le temps ça se dissipera.

    Je soigne ça avec des plantes maintenant que le plus gros est passé.

    Bon courage à tous.

    Soyez persévérant et assidus dans votre traitement et ça finira par payer.

    • Bonjour
      Votre mail date de plus d un an mais je retrouve dans.votre situation et je voudrais savoir comment.c est.passé le traitement pylera et comment.vous vous sentez depuis . DAns.mon cas cela.fait.n10and.que.l on a detecte.j ai.pris un premier tt qui fut un echec puis des.pdts naturels…. cordialement.
      Merci poir.votre.reponse.(j ai l ordonnance de.pylera il n y a plus qu a ….)

      • Bonsoir,
        J ai été traité avec pylera,mais très malade ensuite,traitement difficile à supporter.
        Depuis un mois j ai encore des effets secondaires,nausées, tremblements, essoufflements, j ai repris 2 kg ,mais je pense être guéri, test en janvier, jamais je ne reprendrai pylera,ah on…
        Bonne soirée et courage

  • Bonjour,
    Mon jeune fils de 31 ans a depuis plusieurs années des reflux gastriques,
    qui lui rendent la vie difficile (entre autres raclement au niveau de la gorge).

    Il exerce une profession libérale et cela le gêne considérablement.

    Il a vu une ribambelle de médecins, a pris toutes sortes de traitements,
    mais jusqu’à présent, aucun résultat probant. Parfois, cela se calme puis les
    reflux avec raclement reprennent. Depuis quelques temps, il a également des soucis intestinaux.

    Je m’inquiète également et voudrais savoir si quelqu’un a un conseil à nous donner. Merci

  • j’ai fait un test urinaire et le résultat dit ke jai des cristaux. comment faire pour détecter l’infection et l’éliminer ? merci

  • j,ai souffert de diarrhée pendant 6 mois avant de passer l,examen endoscopique

    qui m,a révélé helicobacter pilori le traitement pylera 12 comprimés par jour pendant 10 jours

    pris au cours de chaque repas a été bien supporté et ma bête éradiquée dans la foulée

    je reste néanmoins fatiguée ,combien de temps faut il pour se remettre définitivement

    de cette bactérie subie après un veuvage et un incendie j,ai78 ans et dois me faire violence

    pour faire quelque chose moi qui suis trés active cela ne me ressemble pas,je suis guérie depuis deux mois,

    nini

  • Bonsoir à vous toutes et tous,

    J’ai une très grosse hernie hiatale et mon gastro-entérologue m’a fait une gastroscopie.

    Il est très inquiet car sur les images on y trouve un lymphome de malt.

    Ce lymphome est « paraît-il cancéreux ».
    J’ai peur.
    J’attend les résultats des prélèvements faits sur mon hernie hiatale, mon estomac et mon oesophage.

    J’ai vraiment très peur. Pouvez-vous me rassurer s’il vous plaît ? Merci beaucoup d’avance.

  • Bonsoir,

    Lors d’une gastroscopie mon gastro-entérologue m’a fait plusieurs prélèvements. Il a trouvé que j’avais la bactérie Hélicobactère-pylori dans mon estomac? J’ai suivi un traitement à base d’antibiotiques et d’oméprazole( pour bloquer l’acidité gastrique). Mon médecin après avoir vu les résultats des prélèvements me dit que je n’ai pas le lymphome de malt mais seulement la bactérie. Que va-t-il se passer si au test du souffle j’en ai encore ?
    Merci pour votre réponse.

  • Bonjour le traitement avec amoxiline et clarithromycine et esomeprazole contre la bactérie est donné la diarrhée et des douleurs au ventre et a partir de combien de jour commence l’effeit de médicaments parce que je me sent fatigué et la diarrhée j’ai commencer le traitement 2 jour et la sa commence diarrhée et le mâle au dessous l’estomac merci

  • J’ai 37 ans.
    J’avais les reflux gastrique,douleur abdominale,brûlures de la poiterine,
    constipations, selles dures,je me sétais tou jours ple in après unotre petit repas,
    des troubles digestifs, inssomnie sansation de châle dans le vente,au nive au de là
    poitrine radian vers là face etu les bras etu surtout au repos là nuit.

    J’ai été testé positif à l’helicbacter Pylori.le médecin m’à mis sous traitement
    avec le metronidazole, l’amoxiciline,le doxyciline et le protonix pendant 14jours.

    j’ai fini la prise et je réseau toujours quelques symptômes comme avant surtout
    la nuit avec la bouffé de chaleur qui m’empêche de dormir pour longtemps
    et en plus je n’ai plus l’appétit et j’ai la nausée quand je force de manger.

    Avec une perte de poids physique. Que faire SVP
    Merci pour vos conseils.

  • Après le test à l’urée dépistage de l’HP (glaires depuis de nbreuses années)
    ma gastro entérologue m’a prescrit le traitement sous antibio Pylera.

    Très réticente aux antibio et médoc en général, j’ai voulu essayer auparavant
    un traitement plus naturel d’éradication que j’ai trouvé sur un site (Danièle Festy).

    par une synergie d’ huiles essentielles en gélules + Mopral. d’une durée de 21 jours.

    Je vais faire ensuite le test à l’urée. Pensez-vous que ce traitement peut marcher ?

    et combien de temps dois-je attendre pour faire ce test 4 à 6 sem. pour les antibio
    Idem pour celui-ci ?? On m ‘a conseillé aussi de prendre pt 1 mois enterococcilum 8 DH

    Je ferai le test ensuite Si pas efficace que me conseillez-vous ?

    si je pouvais éviter les antibio
    Merci pour votre réponse

    • Bonjour Josiane Blanc,
      as tu réussi à éradiquer l’helicobacter avec les huiles essentielles ?
      Merci de me répondre car moi aussi j’aimerai éviter les antibio.

  • bonjour je m appelle moune je vien de finir mon traitement pour une hp possitive+++
    vous parler qu il faudrait peut être voir notre alimentation pourriez vous me donner
    la marche à suivre pour une bonne alimentation pour éliminée définitivement
    cette bactérie le commentaire que je viens de lire est très intéressent
    merci pour l info

    • bonjour MOUNE je suis en plein dedans avec mon traitement des 3 antibio + omeprasol pendant 14 jours si vous avez des reponses sur la manière de nous alimenter je suis preneuse

  • on ma detecter la bacterie H Pilori et j’ai commencer un traitement de 3 antibio combine
    a l’omeprazol je ne sais que manger car je ne supporte que de petite quantité et en plus
    je n’ai paas d’appetit. quelqu’un pourrais me dire qu’elle sera la suit du traitement
    si apres le test de l’haleine expire la bacterie est encore la .

    je ne suis pas au mieux de ma forme avec les effets secondaire du traitement mais je tiens le coup .
    j’espere avoir des reponses

    • Bonjour,
      comment avez vous supporté ce traitement ?
      S’agit il du Pylera ?

    • Bonjour,
      Voilà un mois que je ne suis plus sous traitement.
      J’ai arrêté les ipp il y a deux semaines. Les symptômes sont toujours la.
      Je fais le test helikit dans 2 jours.
      Sous antibiotiques tu risques d’avoir en effet des effets indésirables.
      Manger c’est très dur mis à part les pattes le riz la semoule je ne digère rien.
      J’espère avoir un test négatif.

      • Bonjour à tout le monde,
        je lis que les effets indésirables sont nombreux mais ce qui me fait un peu peur c’est le bismuth et risque d’encéphalopathie, est ce que quelqu’un a eu ce genre d’effets ?
        Ce serait bien que les anciennes et anciens apportent leur témoignage pour motiver les nouveaux à ce traitement Pylera.
        Et une question technique aussi est ce que l’omeprazole le prenez vous en même temps que les 3 autres gélules aux 2 prises où il faut le prendre ou bien à distance des 3 gélules?

        • Calimera,

          Surtout respecte bien ton traitement. tu dois prendre toutes tes gélules en même temps. tu ne dois pas rater ou sauter une prise c’est très important sinon la bactérie ne sera jamais éradiquée.

      • Bonjour Manelle, tu as fait ton test?
        Tu dis que tu as toujours des symptomes mais tu les avais avant d’avoir pris Pylera ou c’est suite au traitement ?

        • Bonjour Calimera,

          je viens au nouvelles. J’ai fais mon test Helikit qui est négatif (dieu merci). Je revois la gastro dans deux jours car j’ai pris du xolam avant le test 😕
          J’avais des effets avant la prise d’antibiotiques ( nausées, vomissements, rgo, fatigue, faiblesse, brulures) avec les antibiotiques j’avais en plus des diarrhées, un gout acide voir de métal dans la bouche, des bulles d’air, des rots , des bruits dans le ventre. Parfois je vomissais mes gélules. Mais j’ai pris énormément sur moi et j’ai respecté scrupuleusement le traitement. Pour moi, ce n’était pas le pyléra mais chlaritromycine + amoxicilline. en ce moment j’ai repris l’inexium et je ne l’arrête pas et je vais un peu mieux. J’ai toujours des remontées mais elles ne sont pas acides, j’ai toujours les bulles d’air, nausées, et une fois tous les 15 jours vomissements. cette semaine je vois deux gastro différents. J’espère trouvais une solution.
          PS: l’HP m’a causé une gastrite chronique.

          • bonjour et merci pour ta reponse.
            Tu as fait combien de fibros, avant ou apres le traitement et quel genre d’anesthesie ?

  • Rebonjour, Je viens de faire des recherches sur internet et j’ai lu que le miel de manuka ou les extraits de pepins de pamplemousses pourraient eradiquer l’helicobacter, qu’en pensez vous, est ce que ça pourrait être efficace pour éviter le Pyléra ?
    Si vous pouviez me répondre rapidement car sinon je dois commencer le Pylera demain à priori car je n’arrête pas de repousser la date.
    Merci par avance de toutes vos réponses

    • Bonjour, j’ai l’helico bacter PILORI……aussi…je traite en phyto avec extrait de pépins de pamplemousse, lactobiphillus reuteri…..curcuma, en phyto Vegas…..je mange sans gluten, sans lactose, et le minimum de sucre que l’HP…..adore…..je me sens beaucoup mieux.

  • Personne prend Pylera en ce moment ????

  • Je n ai supporte aucun des traitements ..nausées ..évanouissement ..diarees violentes …que faire ..?

  • un très beau exposé , avec beaucoup de précisions

    c’est bien apprécié

    ma question est :
    es ce que ce germe Ph peut provoquer un œsophagite grade I
    es ce que ce même peut être responsable de l’acidité gastrique
    merci

  • Bonjour à tous après une grosse crise d’estomac et des vomissements
    ont m’a détecté un hp je suis sous pylera très fatigué et essoufflé
    de temps en temps des petite douleur au niveau du haut de l’estomac
    une alimentation stricte moi qui aime mangé le médecin ma conseiller
    de commencé par prendre un citron pressé dans de l’eau de bouteille
    tiède prendre un petit dej s’en lactose et sens gluten chose que je
    fait mes très dur il m’arrive de cracker de manger un tout petit bout de pain avec du fromage 2 foi je les fait.

    mon traitement se fini lundi soir ensuite 4 semaines après j’ai un autre examen
    à faire j’espère vraiment que cette bactérie sera éradiquée car qu’en ont
    entend le mot cancer c flippant j’espère inchaallah pour tout ce qui ont
    cette bactérie seront soignés voilà courage à tous

    • As tu réussi à éradiquer la bactérie ? Je suis atteinte de la bactérie aussi j’angoisse je dors pas la nuit a trop penser a sa pourrais tu me dire comment c’est passer ton traitement ? Qu’a Tu manger pour aider vraiment apprécier

  • Ben voilà, depuis quand je traînais cette bactérie à la noix qui sait, cela at’il influencé mon humeur?
    Probablement.

    Il y avait une pub télé il y a qqs années qui représentait une femme qui quitte un groupe d’amis pour aller se repose.

    Probablement un manque de magnésium disait t’elle…Je dirais peut -être une infection hp ?

    Affolant de savoir qu’un si grand nombre de personnes est affecté par cette « crasse ».

    Mais affolant de constater que cela ne passe pas par la tête des médecins de pousser leurs patients à faire ce test qui de plus est simple et peux coûteux.

    Ben oui, si j’ai bien calculé,vous avez vous une chance sur deux d’être positif à ce test…

    Dans le meilleur des cas, c’est votre qualité de vie qui est en jeux,
    dans le pire c’est votre vie qui est en danger.

    Le test hp devrait être systématique dans nombreux cas de troubles digestifs messieurs les généralistes…

    Alors dans mon cas, je viens d’éradiquer cette bactérie après traitement par deux antibiotiques + médicament protecteur de l’estomac ) matin et soir pendant de 14 jours.

    Une gastroscopie de fin de traitement montre que l’estomac ne présente plus aucune lésion.Comme quoi cette bactérien n’est pas invulnérable.Je vous conseille de faire le test hp si vous hésitez encore.

    Pour ma part les symptômes tels que les douleurs articulaires,maux de tête,ballonements, selles molles,fatigue chronique, troubles du
    sommeil,irritabilité, troubles du comportement, état dépressif….

    Tout a disparu avec la bactérie.

    • Salut , j’aimerais savoir si tu a suivie une diète durant ta médication car je suis atteinte aussi de la bactérie et j’angoisse beaucoup quitte a ne pas dormir la nuit merci de me répondre je suis trop inquiète

  • Voilà. Pylera terminé. .avec de violents effets secondaires 😡 tremblements, problèmes cardiaque, nausées, insomnies, perte de poids, ,,je refait le test respiratoire en janvier…en espérant que cette bactérie soit eradiquee, car plus jamais je ne reprendrai pylera…trop malade et trop fatiguée 1 mois après l arrêt de l antibio 😳
    Cordialement et bon courage à vous ts

  • bj je l j ai la bacterie helicobacter sa fais trois traitement que ses du pylera sa va faire trois que ca dur et plus j ai un uclers avec cette bacterie et par moment jai extinction de voix je ses pas pourquoi merci cordialement de me repondre

  • Bonjour à tous,
    J’ai lu tout vos récits et me reconnais parfaitement dans les symptômes (ressentis le lendemain de Noèl en ayant manger des fruits de mer)
    J’ai effectué hier un test helico et une prise de sang.
    Je suis hyper fragile du foie suite à une hépatite et à une grosse intolérance au gluten et au lait . En attendant j’aimerais si le test est positif, éradiquer cette bactérie et commencer avant les résultats , prendre de l’homéopathie ou plantes car suis vraiment dérangée par les symptômes de la bactérie .
    J’ai vu que certaines personnes avaient pris des traitements naturels .
    Pouvez vous me donner des infos.
    D’avance merci
    cordialement à vous

    • Moi aussi j’ai eu la bactérie traitement pylera et omeprazol e,teste helikit négatif .mais depuis 1 mois je perds toujours du poids est ce normal j ai perdu 9kg merci de me répondre pour ceux qui on été éradiquer et les symptômes qui on suivi

  • Je m’apprete à commencer le traitement contre cette bactérie! Vos commentaires ne sont pas rassurants et j’ai peur car il m’arrive de mal réagir aux antibiotiques. (rash cutané). Serait-il prudent selon vous de prendre des probiotiques durant le traitement ou est-il mieux de s’en tenir aux deux antibiotiques et Pantoloc et rien d’autre?

  • Bonjour , je suis atteinte de la bactérie hp pylori et je n’arrive pas à dormir la nuit tellement que j’en suis angoissée je pense qu’à sa . Je suis sur antibiotique pour 14 jours j’ai commencer Le traitement il y a 3jours quelqun aurais des conseils de diète ou peu importe qui pourrais m’aider a me rassurer et enlever cette bactérie au plus vite merci beaucoup

  • Bonsoir à tous, j’habite et vie en Allemagne . Depuis 2 mois j’avait des sacrée ballonnements au ventre qui m’en faisait des effets de crises cardiaques comme de l’électricité qui monte de l’estomac ver le haut , j’avait aussi une sacrée pertes d’appétit et de poids . J’ai vu le Gastro Test sanguinaires urinaire et selle et que dalles . Il m’a envoyer en fibroskopie , résultat h.pylori.

    J’ai reçu pilerya +omeprazol pour 10j , maintenant jen suis au 6 eme jours . J’ai des effets secondaire vraiment minimes . Vertiges, un ptit peu de nausée des difficultés à respiré rien de plus. Bien sûr j’ai fait un certain Regimes alimentaire : patate au four , œufs , thon , saumon. Boisson eau pur, thé voilà bon courage à tous

  • Bonjour ;

    On m’a détecté la bactérie HP après plusieurs mois de douleurs estomac, œsophage. Eradiqurée après traitement de 2 semaines antibiotiques ( test respiratoire). Malgré ça les symptômes sont toujours présents ! J’ai l’abdomen gonflé avec ballonnements, une sensation de faim désagréable, gargouillement et constipation. Est ce qu’il s’agit d’une gastrite chronique ?Colopathie ? Est il’possible que la bactérie HP soit revenue? Quels traitements ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *