la pragmatique attitude illustrée

vaincre le trac de la prise de parole en public

Bien entendu savoir communiquer vous permet d’exercer votre influence, c’est aussi la garantie de vous positionner au dessus du lot de vos compétiteurs (quel que soit votre secteur d’activité).

Assurément aussi, parler en public avec brio est une expérience gratifiante pour l’estime de soi. Cela permet de saisir un certain état d’esprit, de se positionner en affirmant: « Si je peux faire cela,  je peux tout faire! »   çela booste réellement  la confiance en soi.

Gerald R. Ford (38° président des Usa) déclarait:
« Si je reprenais  l’université, je me concentrerais sur deux domaines: apprendre à écrire et apprendre à parler devant un auditoire. Rien dans la vie n’est plus important que la capacité à communiquer efficacement ».

Vous avez surement déjà été impressionné par un(e) grand orateur, confiant, charismatique, pertinent et intègre, sachant captiver son auditoire. Vous vous êtes alors peut-être dit quelque chose comme: – Ok, il (elle) est bon, moi aussi je veux en faire autant !

Alors comment se fait-il qu’après avoir participé à des cours de communication, de média-training et avoir appris les techniques de présentation vous ne soyez pas automatiquement à ce niveau de prestation ?

Cela a-t-il un rapport quelconque avec cette fameuse statistique (détournée?) qui indique que la majorité des personnes ont plus peur de parler en public que de la mort ?

De fait, la grande majorité d’entre nous sommes terrorisés à l’idée de devoir prendre la parole en public.  Enfin bon, combien d’entre vous serait prêts à changer de place avec le gars dans le cercueil si on vous demandait de prendre la parole à un enterrement 😉

C’est entendu, monter sur scène, fait flipper.

Pensez alors aux bénéfices que vous allez récolter de cette performance! l’exaltation de votre influence , la joie de partager, les applaudissements, les retombées… Rien ne devrait plus pouvoir vous arrêter!  Saisissez promptement l’idée de cette confiance en soi inébranlable et gardez-la à l’esprit.

Ainsi, la plus importante des aptitudes que vous devez ajouter à vos talents d’orateur, est votre capacité à mettre de côté vos angoisses.

Commencez par cette question: d’où me viennent cette appréhension, cette nervosité ?

Il y a très souvent une raison précise à votre trac, raison dans laquelle vos craintes trouvent leur  justification. La cause identifiée vous permettra de remonter jusqu’au symptôme et de le traiter par la raison.

Notez aussi que stress et  trac sont bénéfiques, car ils conservent vos sens en alerte et sont la preuve de votre implication.

Les raisons courantes qu’invoquent les personnes paralysées par le trac lors de la prise de parole:

  • crainte d’oublier ce que vous allez dire ou de bafouiller
  • craindre que le public pense que vous êtes un arnaqueur
  • peur d’offenser quelqu’un ou de faire une erreur
  • peur d’ une question à laquelle vous ne connaissez pas la réponse
  • peur de la « gorge sèche »
  • peur de finir en avance ou en retard etc.

Parfois c’est totalement irrationnel: peur d’une alarme incendie, peur du ridicule en ce qui concerne vos choix vestimentaires …

Vous devez donc limiter votre trac en vous préparant .

Même les artistes chevronnés souffrent du trac, certains ont réellement des problèmes pour franchir le cap!

Une fois que vous avez commencé, votre nervosité disparaîtra.

C’est comme pour un jeune conducteur qui s’engage sur la place de l’Étoile à l’heure de pointe, c’est effrayant, mais une fois dans le bain, vous êtes si concentré que vous n’avez plus de ressource pour alimenter vos angoisses.

Admettons maintenant que l’une de ces angoisse se matérialise, qu’est-ce qui pourrait arriver de pire ? il n’est certainement pas question de vie ou de mort!  garder en mémoire le fait que votre public veux que vous réussissiez, car personne n’apprécie un mauvais discourt.

Bien parler en public aura une incidence déterminante sur tous les domaines de votre vie personnelle et professionnelle.

Préparez vous, saisissez cet état d’esprit du « gagneur »,  et lancez-vous!

« Exprimer c’est s’enrichir ; c’est encore un geste social ; c’est communiquer aux autres son bonheur, sa joie, sa pensée et attendre la réponse. »
[J.-Léopold Gagner]
[postlist 1]

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *