la pragmatique attitude illustrée

3 erreurs qui nuisent à la séduction de votre public

Avant de développer vos capacités de communication et de perfectionner vos techniques de persuasion, vous devez cerner les freins qui vous empêchent de séduire votre public.

Dans notre société, dans la vie privée ou la vie publique, « l’image » prend la place de la réalité, l’apparence celle de la substance. Mais attention, seule votre compétence, vous fera applaudir.

cours de communication les erreurs de prise de parole

©Tomaz-Levstek

Voici les 3 principales sources d’erreurs qui peuvent ruiner vos efforts de communication:

1-L’abstraction livresque

Nous rendons-nous compte que nous faisons bien souvent, malgré nous, le maximum pour ne pas être compris ?

  • Nous avons recours à des raccourcis réducteurs,
  • Nous manquons de pédagogie,
  • Nous utilisons des mots incompréhensibles ou compliqués,
  • et finalement notre raisonnement paraît farfelu

En définitive, notre discours possède trop peu de référence à la réalité.

Imaginez-vous un instant dans la peau d’une personne qui écoute:

Si au bout de 2 minutes votre auditeur n’a pas compris votre point de vue, il est évident que son attention va décrocher!

La qualité du discours s’améliore nettement en évitant les termes techniques: les mots doivent être concrets et posséder un lien avec la réalité quotidienne.

On communique pour se faire comprendre, pourquoi remplir nos communications en public de termes spécialisés ?

En réalité, utiliser un jargon est une façon de se défendre du stress de la prise de parole. On utilise les mots d’un cercle fermé de collègues comme une forme de repli.

un conseil pour débutant: si personne n’enregistre votre présentation, je vous conseille de l’enregistrer avec votre dictaphone, vous pourrez ainsi vous mettre à la place de l’auditeur. A froid, la réécoute autocritique de votre charabia sera très instructive, en ce qui me concerne, la première fois j’ai eu l’impression d’un monologue totalement hermétique  ;(

2-La monotonie du discours

Un discours passionnant peut perdre tout intérêt! Un exposé monotone, sans rythme, sans parenthèse, sans une bonne gestuelle est un défi à la bonne volonté de l’auditeur.

Vous devez absolument traquer l’ennui, exercez-vous à vaincre l’uniformité de votre expression en public:

  • changement de ton
  • pauses
  • citation
  • humour, histoire drôle
  • jeux de mots
  • anecdote
  • recours au matériel visuel

et comme les politiciens, constituez-vous un fichier de mots d’esprit pour les phrase finales 😉

3-Le manque d’objectifs de communication

Les auditeurs oublient presque tout ce que l’on dit.

C’est un fait, si vous n’êtes pas personnellement concerné, votre mémoire fait des sélections et se souvient du strict nécessaire. Un individu normal retient en moyenne  20% un discours. Lors d’une conférence avec des moyens audiovisuels le pourcentage monte à 35%. Si le conférencier est excellent et le public directement concerné et son intervention n’est pas trop longue on atteint 40%.

Le secret pour parler en public n’est pas de parler beaucoup, mais de dire, de manière toujours différente peu de choses

Ne noyez pas vos auditeurs dans un flux informationnel. Attachez-vous à répéter avec des mots différents les concepts essentiels que vous voulez transmettre.

80 % des orateurs (en cursus universitaire) n’ont pas d’objectifs précis, qu’ils puissent résumer en une seule phrase, avant de commencer à parler…

Avant d’ouvrir la bouche pour parler, fixez-vous toujours un objectif de communication, concernant par exemple :

  • La sensibilisation à /ou la résolution d’un problème
  • L’ acquisition de connaissances ou le développement d’habileté
  • Le partage de l’information ou/et des savoirs etc.

Continuez à méditez sur les 3 pièges « classiques » d’une expression orale hasardeuse, vous progressez déjà!

voici encore quelques erreurs de débutant à éviter:

  • N’évitez pas le regard de vos interlocuteurs, le jeu des regards est indispensable à la communication.
  • Bougez! : il vaut mieux gesticuler que de  rester bloquer par la tension nerveuse.
  • Évitez les tics: jouer avec sa cravate, avec ses cheveux etc. sont les symptômes de manque d’assurance et un motif de distraction pour l’auditoire
  • Ne croisez pas les bras c’est un signe de fermeture (mettre les mains dans les poches n’est pas non plus la meilleure solution)
  • N’ayez pas peur du silence; Les pauses peuvent être expressives! ne pas en abuser.
  • Ne vous présentez pas à une conférence en tenue décontractée si tout le monde est en costume-cravate ou inversement: la diversité affichée est très difficile à contrôler.

[postlist 1]

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *