la pragmatique attitude illustrée

Traitement DMLA humide anti-VGEF: la fortune des labos

Le traitement de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age avec des «anticorps monoclonaux humanisés», aussi appelé traitement anti-VEGF, constitue une mine d’or pour les labos pharmaceutiques.

La dmla humide ou forme exsudative se traduit par la formation de vaisseaux, cette progression peut être inhibée avec des injections d’anti-VEGF.

Depuis 2006, pour faire de juteux bénéfices, les lobbys pharmaceutiques ont tout fait pour éviter de mettre en concurrence deux de leurs molécules efficaces pour le traitement de la DMLA humide.

Avastin & Lucentis sont deux molécules voisines conçues dans le même labo californien Genentech. Elles inhibent le VEGF, protéine responsable de la vascularisation.

  • Lucentis (Novartis) – ophtalmologie (molécule plus petite) : 800 €
  • Avastin (Roche) – cancérologie : 40 €

Lucentis se vend donc 20 fois plus cher en ophtalmologie (que Avastin), il représente aussi la spécialité la plus vendue en termes de CA en France.

Roche a racheté Genentech qui percevait des royalties de Novartis sur le Lucentis. Par ailleurs Roche et Novartis, ont 30% de capital commun.

Or le mode d’action anti-VEGF de l’Avastin (cancer du côlon) est identique à celui des médicaments mis sur le marché en ophtalmologie. Des études internationales ont validé l’intérêt de l’Avastin dans le traitement de la dmla humide.

Certes, l’Avastin n’est pas conditionné pour un usage ophtalmologique (injection intravitréenne). Mais à l’hôpital de nombreux ophtalmologues l’utilisent,et c’est cette pratique qui doit être encadrée dans les pharmacies hospitalières afin de faire des économies.

dame senior avec lunettesCar en 2013, Lucentis a coûté 426 millions € à la sécurité sociale. Avastin permettrait lui d’économiser 300 millions € par an!

Où l’intérêt commun et le bon sens passent au second plan après le profit. Le contribuable payera.

L’autorité italienne de la concurrence avait pourtant infligé une amende de 192 millions (!) à Novartis & Roche pour avoir empêché le développement de l’Avastin dans le traitement de la dmla humide, par diverses manœuvres illégales.

Ainsi après les USA, UK et l’Italie, la France va donc autoriser l’Avastin pour le traitement de la dmla humide CONTRE l’avis de son fabricant. Il ne s’agit pas d’une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) mais d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU)…

Ces magouilles politico-lobbiesques à la Française, où le principe de précaution est instrumentalisé par Roche (Suisse), ont fait dire à l’ancien président du comité national d’éthique:

« Pour ma part, je trouve que l’Assurance maladie dans son indifférence
à ces questions est passible de la Haute Cour.» Pr Didier Sicard

On progresse…

Dmla, traitement naturel préventif:

Pour éviter naturellement les formes de dmla sèche (précoce) et humide, vous devez arrêter de fumer, car le tabagisme augmente le facteur de risque 3 à 6.

Votre alimentation joue évidemment son rôle, dans la pérennité de votre acuité visuelle. Des apports en oméga 3 ainsi qu’en fruits et légumes (riches en zéaxanthine et lutéine) sont efficaces.
Les antioxydants (vitamines C, E) et certains minéraux (zinc, sélénium) permettent de réduire le risque d’évolution,
téléchargez ce document pour en savoir davantage:

téléchargez le pdf: soin des yeux et de l'acuité visuelle


nutrition pour les yeux

©iStock_Nu_Andrei


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *