tension oculaire

La tension intra-oculaire est due à une évacuation insuffisante de l’humeur aqueuse circulant à l’avant du cristallin. En arrière on trouve le vitré, qui est une sorte de gel.

L’œil est en grande partie rempli de liquide. S’il ne régnait aucune pression à l’intérieur des yeux, ils n’auraient aucune consistance.

L’ophtalmologiste détermine quel chiffre peut être considéré comme normal chez chacun de ses patients. On considère une tension oculaire normale lorsque la mesure est comprise entre 10 et 21 mmHg (millimètre de mercure).

Une hypertension intra-oculaire comprime les structures du fond d’œil, dont le nerf optique et les fibres nerveuses de la rétine qui ont pour rôle de transmettre les informations visuelles captées par l’œil (la rétine) vers le cerveau.

La pression intra oculaire (PIO) ne doit pas être confondue avec la pression artérielle, bien qu’elles soient liées :

Une augmentation de la pression artérielle de 10 mm Hg s’accompagne physiologiquement d’une élévation concomitante de la PIO d’environ 1 mm Hg, expliquant probablement la relation entre HTA et hypertonie oculaire.

(étude source: McLeod SD, West SK, Quigley HA, Fozard JL. A longitudinal study of the relationship between intraocular and blood pressures. Invest Ophthalmol Vis Sci, 1990;31:2361–6)

La pression oculaire varie en fonction de nombreux facteurs. Si vous êtes stressé par exemple la pression s’élève, si vous venez de prendre votre café ou si votre cravate est trop serrée, la PIO (pression intra oculaire) va également augmenter. Au contraire, si vous finissez votre séance de sport ou si vous venez de boire de l’alcool, elle aura tendance à baisser.

La pression oculaire suit des cycles:  plus élevée le matin, en baisse dans la soirée, la pression oculaire peut aussi être plus importante en été ou en hiver.

Cette tension oculaire n’induit pas de symptôme et reste longtemps « silencieuse ». La tension oculaire est indolore, et n’occasionne pas de troubles visuels au départ, mais elle peut évoluée vers le glaucome qui est une des trois premières cause de cécité dans le monde (environ 105 millions de cas)

Il est donc nécessaire de faire mesurer votre pression intra oculaire (PIO) afin de dépister et prévenir d’éventuelles complications.

Bien qu’une pression oculaire élevée ne soit pas synonyme de glaucome, une pio élevée fait partie des facteurs de risque de cette maladie.

L’augmentation de la fréquence du glaucome avec l’âge implique que cet examen soit répété dans le temps. Un examen tous les 2 à 3 ans peut être préconisé après 40 ans. Il doit être plus fréquent en cas de facteur de risque de glaucome (maladie oculaire, antécédents familiaux, pathologie vasculaire, diabète, dans le cas d’une myopie forte: l’œil est plus sensible à l’augmentation de la pression intraoculaire).

Il est intéressant de noter que de plus en plus souvent, l’orthoptie intervient dans de nombreux cas de déficiences de la vision, notamment en cas de tensions oculaires et de fatigue du système visuel… et que les techniques qui y sont pratiquées ont d’étranges similitudes avec celles du docteur Bates !


nutrition pour les yeux

©iStock_Nu_Andrei

6 réponses à tension oculaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>