la pragmatique attitude illustrée

Le palming pour les yeux

Palming, définition imprécise: art de la relaxation des yeux dans le but de régénérer l’acuité visuelle.

Il s’agit de la pratique phare de la méthode Bates, du nom de son inventeur William Bates. Les paumes des mains sont utilisées (anglicisme – palming).

Si vous ressentez ces symptômes de fatigue visuelle:

  • vision floue
  • tension dans les yeux
  • baisse de la vue et fatigue
  • yeux secs

Il est temps d’empêcher ces manifestations de se produire en pratiquant le palming de façon proactive et prévoyante afin d’éliminer les yeux fatigués.

Le palming est bénéfique en lui même, et devrait toujours être fait après une séance d’amélioration de la vision.

La pratique du palming permet de mémoriser les sensations proprioceptives correspondantes à des yeux réellement détendus.

En cela, cette approche se distingue de la rééducation orthoptique qui elle se préoccupe davantage de l’aspect musculomoteur (convergence des yeux par exemple) de l’acuité visuelle.

Reposer ses yeux, consiste à « observer le relâchement » et cela s’apprend car il est très facile de créer la tension au niveau du chiasma optique, même (surtout) en partant de bonnes intentions.

Certains parlent de yoga des yeux, sans être totalement fausse, cette appellation n’est pas correcte.

Quoi qu’il en soi, vous devez expérimenter afin de ressentir les bénéfices directs sur votre acuité et votre confort visuel.

Deux fois par jour (15-30 minutes, par exemple matin et soir) est une très bonne façon de commencer avec la pratique du palming oculaire.

En bref, prenez l’habitude vertueuse de la relaxation (des yeux), partout, comme un réflexe de « régénération », de recentrage afin d’améliorer votre vue.

Par exemple:

  • sur votre bureau avec une pile de livres au cours de la pause déjeuner
  • à cheval sur une chaise
  • accroupis, dos au mur (les fesses ne touchent pas terre) les coudes sur vos genoux
  • dans votre fauteuil favori, en soirée, soutenant vos coudes avec des coussins
  • dans votre lit le matin avec des oreillers calés sous vos bras
  • sur un banc dans votre jardin et enfin sous une chute d’eau glacée 🙂
  • etc.

Votre attitude posturale lors d’une séance de palming

Une clé de la réussite de cette relaxation des yeux, à l’aide du palming, réside dans la recherche de votre position précise. Propice à la relaxation musculaire, personnelle et ressentie comme digne de faire appel aux pouvoirs de la régénération naturelle.

Ouais…si vous ne pratiquez pas déjà une forme de méditation transcendantale, c’est mystique, je sais.

Votre cou, le port de votre nuque par exemple est très important, le « bon » alignement des cervicales aide à développer cette aptitude consciente de guérison.

palming dos au murRecherchez la position précise où tous vos muscles sont au repos. En prêtant donc une attention particulière à vos épaules.
Adaptez donc, cette position « standard » du palming, donnée aux débutants :

  • Assis sur une chaise devant une table,
  • Placez des coussins ou des livres sur la table, et reposez vos coudes dessus,
  • Fermez vos yeux, détendez les muscles du visage, en particulier la mâchoire, vos épaules sont lourdes,
  • Frottez brièvement vos paumes l’une contre l’autre, pour les chauffer et les magnétiser,
  • Placez vos paumes (vos yeux tjrs fermés) : vos doigts se croisent (en V) sur votre front et le bas de vos paumes repose sur vos pommettes.
  • Les mains s’appuient sur la partie osseuse autour des yeux. Les paumes forment une coquille protectrice (chrysalide d’amour) par-dessus vos yeux et interceptent la lumière.
  • Aucune pression ne doit être ressentie sur les yeux eux-mêmes.

chauffez vos mains avant le palmingSi vous avez du mal à positionner vos mains pour occulter la lumière, trouver un endroit confortable dans une zone sombre de votre maison/bureau.

Concentrez-vous sur votre respiration. Lorsque vous expirez, chassez toutes vos pensées, et les scintillements qui se forment derrière vos paupières et imaginez pénétrer dans l’obscurité.

Lorsque vous inspirez, ressentez la chaleur de vos mains à travers vos paupières fermées, jusque sur vos globes oculaires, comme s’il s’agissait d’un massage relaxant empli d’amour envers vos yeux, pour les remercier du travail qu’ils font pour vous continuellement.

Observez votre respiration, elle devient plus profonde, plus longue.

Si vous ne parvenez pas à vous détendre, ou si vous êtes un « penseur visuel » et sentez que vous utilisez vos yeux, écoutez de la musique relaxante ou répétez un mantra pendant un moment.

Créer du noir pour relaxer les yeux

Imaginez l’espace absolument noir en face de vos yeux. En fait, plus vous êtes capable de créer de l’obscurité, plus vos yeux sont sains et détendus.

Au début, cela peut être difficile à effectuer, et c’est là que l’effet inverse peut se produire : création de tension à cause du désir de (trop) bien faire…

Vous pouvez (par exemple) ordonner à votre imagination de peindre du noir sur votre tableau visuel, percevoir sans regarder… et s’enfoncer dans l’obscurité régénérante.

Trouvez ce qui fonctionne pour vous et observez l’obscurité pendant au moins une minute (vous pouvez rester comme ça aussi longtemps que vous le souhaitez).

Ne vous concentrez pas sur vos yeux ou la zone derrière.

Lorsque vous avez terminé, gardez vos yeux fermés et comptez lentement de 10 à 1. Retirez vos mains et réhabituez-vous à la lumière en conservant les yeux fermés.

Étirez-vous comme si vous aviez dormi. Regardez autour de vous en clignant doucement des yeux. Vous devriez sentir une différence, l’impression que vos yeux sont détendus et rafraîchis lorsque vous regardez.

Détails pratiques pour la pratique du palming

Le plus important : régler la hauteur, sinon les bras se fatiguent, les épaules crispent et le cou se tend.

coussin-de-palming-vivre-mieux.com

coussin-de-palming-vivre-mieux.com

Votre épine dorsale est droite, sur toute sa longueur.

Vous devez respirer confortablement par le nez, vos paumes ne pressent par sur votre nez ou vos sinus ethmoïdaux.

Vos pieds, sont connectés à la terre (conscience régénératrice) au minimum bien à plat sur le sol.

Encore une fois : votre tête ne bascule ni en arrière ni en avant, vos mains ne supportent pas le poids de la tête, mais couvrent vos yeux.

Vous pouvez effectuer un « scan préventif » où vous -vérifiez mentalement et par votre ressenti-, en partant des pieds et jusqu’au somment du crane, que chacune de vos articulations soit « libre » et en redescendant, que chacun de vos muscles soit détendu.

Faites aussi un travail de positivisme, imaginez activement que vos yeux se mettent « sur off » et que votre acuité visuelle se ravive au niveau de ce qu’elle était quand vous étiez enfant. Ecrivez une lettre d’ amour à vos yeux.

Améliorer sa vue et bien voir sans lunette sont parfaitement possible. Votre pratique (et la mise au point) de votre « procédure  relaxante » est la garante de vos progrès dans le but d’améliorer votre vue.

Tenez un journal quotidien, notez votre ressenti après les séances. Déterminez votre fréquence de palming et la durée de ce qui fonctionne le mieux pour vous afin de rendre à vos yeux le repos qu’ils méritent.

Si vous souffrez d’une maladie des yeux, davantage de pratique est nécessaire avant la régénération observable de votre acuité visuelle.

téléchargez le pdf: soin des yeux et de l'acuité visuelle

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *