la pragmatique attitude illustrée

bases de la concentration

Nous sommes tous conscients de l’importance de développer notre capacité à demeurer concentré sur nos objectifs.

Car peu importe la complexité d’une tâche, rien de réellement probant ne peut être accompli sans un effort de concentration approprié.

Cependant à certaines périodes la majorité d’entre nous, éprouvons des états de manque de concentration.

Pour certains étudiants et collégiens cette instabilité qui trouble la concentration peut s’avérer handicapante. Nous rêvons, nous ennuyiont, procrastinont… Bref nous bafouons notre pouvoir créatif.

Pourtant apprendre à se concentrer n’est pas difficile, cette faculté s’acquière par l’expérience.

Votre pouvoir de concentration est vital, car il est le pivot de la plupart des activités mentales conscientes.

Tous les efforts de concentration psychique, qu’ils soient …

impliquent d’apprendre à se concentrer, sur une tâche unique. Vous devez incarner le centre de cette action,  ici et maintenant, pour une efficacité maximale de toutes vos facultés.

Gardez à l’esprit que le mécanisme pour commencer une concentration réelle s’établit en deux étapes simples:

  1. Vous sélectionner les actions prioritaires pour accomplir votre tâche
  2. Vous ignorez tout le reste (les distractions)

L’excellence de l’esprit dépend toujours de votre pouvoir à canaliser votre attention efficacement, il vous faut donc créer une action puis agir.

1° étape pour se concentrer: prioriser

ddpavumba-at-freedigitalphotonet

ddpavumba-at-freedigitalphoto.net

Apprendre à ce concentrer consiste a sélectionner l’essentiel (en vous concentrant sur ce qui est le plus important), et faire abstraction de ce qui n’est pas approprié…

Vous devez identifier pour vous-même ce qui est crucial, la première action à mener et filtrer tout ce qui n’est pas essentiel à l’accomplissement de votre objectif.

Ensuite, vous faites un effort déterminé pour ignorer toutes les distractions… essayez de votre mieux de ne pas laisser un « glissement » se produire.

Il s’agit du schéma mental basique pour développer une concentration forte: reconnaitre l’essentiel et abandonner le non-essentiel.

2° étape de la concentration: éviter les distractions

Vous savez par quoi commencer, vous devez couper avec les distractions.

Pour faire cesser un trouble de concentration, il est bon de comprendre que les limites de votre concentration sont souvent liées à votre environnement direct.

Il y aura toujours des sources de dispersion qui ne pourront pas être éliminés. Par exemple, vous ne pouvez pas arrêter les avions ou les bruits de la circulation pendant que vous mémorisez un texte.

la meilleure chose que vous puissiez faire est d‘accepter ce fait inévitable et de former l’habitude d’ignorer ces distractions.

C’est une aberration que de vouloir construire une clôture autour de vos pensées concentrées pour écarter les idées indésirables et inutiles. C’est un effort inutile, il suffit d’ignorer les perturbations qui vous assaillent.

Ne leur prêter simplement aucune attention car votre objectif (de travail, lecture, apprentissage etc.) occupe déjà toute votre mémoire disponible.

Ainsi les « pièges attentionnels » ne doivent pas vous atteindre, lorsque vous vous concentrez par exemple sur une lecture de travail.

la concentration est le pivot de l’efficacité

La concentration peut être définie comme étant l’état d’esprit dans lequel les énergies entières de l’individu, tant physiques que mentales, sont axées sur la tâche à accomplir.

C’est pourquoi la concentration réelle requière d’oxygéner et muscler son cerveau, de dormir correctement et de contrôler l’addiction aux psychoactifs.

Nous considérons qu’une personne qui est en mesure de maintenir une attention ciblée et concentrée pendant de longues périodes de temps est forte et volontaire.

D’ailleurs la meilleure école de concentration est la méditation transcendantale (Vipassana par exemple), qui consiste à éduquer notre mental bouillonnant.

La maitrise de la concentration mentale vous permet aussi « d’élargir vos pensées » vers l’extérieur (de votre sujet d’étude), et d’atteindre des niveaux de compréhension plus globaux en créant des liens entre vos connaissances, c’est pourquoi il est bon d’ enrichir son vocabulaire afin de favoriser les liens sémantiques, cela devient vite un cercle vertueux 🙂

Enfin se concentrer sur les techniques de lecture rapide, pour apprendre à lire plus vite efficacement constitue un excellent exercice de concentration:

Apprenez à vous concentrer avec la lecture rapide

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *