la pragmatique attitude illustrée

7 pistes pour oxygéner son cerveau

L’esprit humain est une organisation à multiples facettes et notre cerveau un réseau complexe d’environ cinquante millions de neurones.

Chez l’homme, les lobes frontaux sont particulièrement développés puisque ces parties du cerveau sont responsables de la déduction & du raisonnement (aussi de la planification & de la mémoire). Proportionnellement le cerveau d’un mammifère moyen est cinq fois inférieur au nôtre.

Pour faire bref, le front, (depuis les sourcils jusqu’ aux cheveux), est exclusif à l’homme, symbole de son intelligence;

Notre cerveau à évolué depuis « le reptilien » :  L’ éducation, la morale, façonnent nos réseaux synaptiques… Et nos schémas de pensée structurent « physiquement » les réseaux neuronaux de notre cerveau, d’où… une grosse tête.

Non, je ne parle pas de morphopsychologie, et si je prends des raccourcis audacieux c’est pour dire quelque chose de très (trop) simple:

Pour avoir un corps sain et plus fort, le cerveau doit aussi se développer. Inversement, un esprit sain favorise un corps sain.

Vous étiez déjà au courant ?

Les scientifiques considèrent que le système nerveux central subit un développement spectaculaire durant la toute première partie de notre enfance.

Puis, en vieillissant, notre corps à plus de mal à se protéger des toxines,  plus de mal à se prémunir des maladies et notre stress augmente… fragilisant notre organisme.

Bon ça, c’est le schéma classique du citadin moyen moderne 😉 victime de lobotomisation à coups de TF1 & Skyrock.

Sommes-nous donc voué à dépérir vers Alzheimer & Parkinson en regardant les télé-réalités ? Je vous laisse juge, mais vieillir c’est beau, et ça s’apprend! (/bouffon off).

L’inconvénient (parait-il) c’est que les neurones ne se régénèrent pas, et en vieillissant, nous en perdons des quantités.

En fait, la perte de neurones semble négligeable (10%), ce qui est grave, c’est de ne plus activer de liaisons synaptiques, de connexions entre nos petits neurones… de ne plus apprendre… et de s’installer dans la routine de notre petit confort bourgeois 😉

Ne plus apprendre, c’est arrêter de créer. Tout accepter sans rien remettre en cause, c’est le début de la fin. C’est cela qui fait vieillir car cela va à l’encontre du perpétuel recommencement de la vie.

C’est pourquoi, si nous voulons garder notre cerveau dans de bonnes dispositions, il nous faut travailler à le maintenir en forme, par exemple en enrichissant son vocabulaire.

Voici comment nous y prendre pour sauter 2m19 à la perche à 90 ans (William Bell ci-dessus):

  • – Faites de l’exercice physique régulièrement pour maintenir votre vitalité. Faites-en de même avec votre esprit, exercez-le à de la pratique éducative. Faites des jeux, de la lecture, des puzzles, pressez votre citron…
  • – Obligez-vous à avoir une vie sociale active, ne vous isolez pas du reste du monde. Apprenez des autres et avec eux, partagez, échangez.
  • – Ayez le sentiment que vous êtes toujours aux commandes de votre vie. Ne vous laissez pas abattre et ne permettez pas à votre esprit de divaguer comme si vous ne pouviez rien entreprendre. Maintenez une image positive de votre vie en alimentant des projets et des perspectives d’avenir.
  • – Ne soyez pas accablé par le stress. Vous devriez apprendre à le gérer.
  • – Vous devriez dormir suffisamment et penser à vous reposer dans la journée, ou pratiquer de courtes séances de relaxations.
  • – Si vous avez n’importe quels problèmes de santé, vous devez vous en occuper, mettre tout en œuvre pour vous protéger et vous soigner dans les meilleures conditions. Ne laissez pas « trainer » les petits soucis.

Ce que vous ne devez pas faire :

  • – Boire de l’alcool et fumer. L’idéal serait que vous ne buviez pas plus d’un verre de vin par repas. Évidemment, cela va sans dire : éviter les drogues en général. Le pétard et l’alcool, ça rend con à la longue détruit les réseaux dans le cerveau. (Bien que les vertus thérapeutiques du cannabis soient connues)
  • – N’oubliez jamais d’informer votre médecin de votre état mental. Chaque changement important devrait être signalé.
  • – Ne faites pas d’automédication, car cela peut engendrer des effets secondaires ou même simplement des conséquences lourdes sur votre capacité à mémoriser.
  • – Encore une fois, ne vivez pas seul ou isolé, préférez le contact avec autrui. Forcez vous si nécessaire à rompre votre mutisme! (je sais de quoi je parle)
  • – Ne vous arrêtez jamais d’éprouver de nouvelles choses. Cherchez activement ce qui vous plait et vous « grandit »

À présent, faites en sorte de préserver un esprit sain avec une attitude positive, toujours créative. Soyez prêt à relever tous les défis que la vie veut bien vous apporter et ne perdez jamais espoir. Soyez aux commandes de votre vie et gardez le cap vers la réalisation de vos projets.

Voilà pour les conseils de « papa » que j’ai mis que 15 ans à mettre en pratique  😉

Share Button

11 réponses à 7 pistes pour oxygéner son cerveau

  • Interessant 🙂

  • merci maintenant je sais comment allumer mon cerveau lol

  • Oui,c’est ce que je fais,malgré cela les pbs restent.Je parle d’oxygénétion

  • Merci tout ce que tu explique me parle bcp mais c vraiment dur à faire mais j’aimerai avoir ta philosophie et merci de partager pour moi en tout cas amitié

  • Merci pour vos conseille que dieu vous benisse et qu’il fortifi

  • Bonjour, très sportif je fais régulièrement du sport (environ 1 à 2h par jour) parfois même à assee haute intensité
    Seulement cette habitude a été stoppée cette année : depuis plusieurs mois je suis dans l’incapacité de faire du sport sans avoir la tête qui tourne et des sensations de malaises.
    Ayant consulté medecin generaliste, medecin du sport, cardiologue, etiopathe… j’ai passé beaucoup d’examen (en passant de la prise de sang, les radios, test d’effort cardio et IRM du coeur…) les résultats ne trouvent rien mais mon malaise est pourtant toujours présent
    Que pensez-vous de mon cas ?

    • Salut Mathieu!
      J’ai les mêmes symptômes que toi, ça fait 2 mois que je vis avec, tous les examens sont bons (irm, scanner, orl, prises de sang,…) et là en faisant du sport (donc des efforts) j’ai du stopper mon match car j’avais comme une perte d’équilibre, je pouvais plus allier l’effort avec mon organisme. Je me suis senti pas bien même après le match. Et la nuit d’après ça a été comme une sensation de gène au niveau du cerveau.
      Du coup je ne sais plus ou m’orienter concernant mon problème, j’espère que ça va passer!
      Si quelqu’un peut m’aider je suis preneur
      Merci à vous

  • un probleme d oreille interne? le desequilibre….

  • Bonjour, merci pour cette joie de vivre transmise et je confirme que
    c est un des meilleurs moyens d’aller bien.

    Sinon pour Mathieu et Seb, avez vous essayer de faire une diète de gluten
    et de blé (bien transformé malheureusement) pendant 1mois en essai ?

    Si vous vous sentez revivre et que certaines douleurs disparaissent… Bingo !
    Bonne année 2016
    Kimiko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *